A la Une Culture

Le Grand Maître des Franc-maçons en visite en Guadeloupe

fap-v2017-0109-habas145

Neuroradiologue de Profession, Christophe Habas est le Grand Maître du Grand Orient de France depuis Août 2016.
De passage en Guadeloupe, il a participé à l’émission Face à la Presse de nos Confrères d’ETV; nous avons donc profité de la présence de ce représentant de la Franc-Maçonnerie pour avoir plus de précision sur ce domaine ou le secret est de mise.Voici les principales questions que nous avons posé au Grand Maître du Grand Orient de France:

Parlez nous de la Franc-Maçonnerie

Nous avons coutume de dire que la franc-maçonnerie est une association initiatique, de tradition, philosophique et philanthropique. Nous travaillons au progrès de l’être humain et au devenir de la société. Le Grand Orient de France est issu des premières créations de loges, en 1715.

Les loges sont des unités maçonniques, qui regroupent des frères. Elles rassemblent des frères et des soeurs qui travaillent ensemble. La structure qui chapeaute ces loges est une obédience, ce peut être la Grande Loge de France ou le Grand Orient de France. Il y a plusieurs loges par ville, par région. À partir d’un certain nombre d’adhérents, la loge essaime par la création d’une autre loge, avec des rites semblables ou différents.

Il faut savoir que les Rites sont un ensemble d’usages, de paroles, qui encadrent le travail des loges. Comme les rites initiatiques des sociétés traditionnelles. Les rites se sont constitués depuis trois siècles. Je compare cela à une chorégraphie qui permet de jouer, dramatiser, esthétiser, égaliser les grandes valeurs de la maçonnerie.

Pourquoi autant de mystère autour de la Franc-maçonnerie ?

Il faut garder dans l’esprit qu’ils ont été créés par la première maçonnerie d’Angleterre et d’Écosse, au XVIIe siècle. Au départ c’était très simple. Après sont venues s’ajouter des références. un Mystère ? Non, on peut tout trouver sur la maçonnerie dans des livres. Mais il y a un rituel d’initiation qui reste secret, pas pour dissimuler, mais pour que l’impétrant adhère à la découverte du rite. Ça se vit.
Pouvez vous nous faire une description du symbole de la Maconnerie  ?

Ce n’est pas uniquement esthétique, mais des symboles forts qui incarnent des valeurs fortes.  Le compas, l’équerre disent la rectitude, le jugement droit, l’équilibre, l’éthique. Ce sont des symboles qui évoquent une construction, ici une construction intérieure guidée par l’esprit. Le triangle, parce qu’au départ la construction de la franc-maçonnerie est théiste.

Parlez nous un peu de votre organisation structurel

Les loges sont indépendantes mais respectent une constitution. Il n’y a pas une hiérarchie traditionnelle dans les loges. C’est une hiérarchie initiatique, de fonction. Il y a un Vénérable, un secrétaire, un trésorier, comme dans toute association, et des fonctions spécifiques, pour dire le règlement, veiller à la bonne marche, organiser les cérémonies. Et des frères et des soeurs pour accueillir les nouveaux et les accompagner. Il y a une trentaine de frères et soeurs par loge. Parfois plus.

Comment intégrer la franc-maçonnerie ?

Les loges décident. A priori, ce doit être quelqu’un qui a compris ce que sont les objectifs de la franc-maçonnerie, qui ne soit pas revêche aux rites. Et qui respecte l’esprit démocratique, la volonté de travailler ensemble. Sinon, comme il y est entré, il peut ressortir de la franc-maçonnerie! Il convient d’être parrainé, mais on peut faire une demande écrite au secrétariat du Grand Orient. Il y a une procédure, une enquête pour savoir qui est qui, admettre ou pas.

Etes vous bien représentés en Guadeloupe ?

Il y a 21 loges, plusieurs centaines de membres. Je précise que les femmes peuvent intégrer la franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie, c’est une école de la sociabilité, de bienfaisance, de confiance, d’écoute.

 

 

Retrouvez égaleement le replay des émissions d’ETV sur l’application mobile http://apps.efm-etv.com