Chloredecone: même les viandes sont touchées

Chloredecone: même les viandes sont touchées

Le chlorédécone, pesticide ultrapuissant, est présent dans les légumes racines, les poissons et crustacés, mais aussi dans les viandes.Le dossier du chlorédécone n'en finit plus de révéler de nouvelles contaminations. De récentes études menées par la Protection des Végétaux ont montré que les viandes (ovins, porcins, bovins) et le lait de vache pouvaient contenir du chlordécone. Ce pesticide a été utilisé dans les bananeraies jusqu'en 1993, il reste dans les sols et dans les eaux pendant des dizaines d'années.
Les productions de légumes racines, dachines et patates douces, sont surveillées de près depuis plus d'un an, et retirées de la vente en cas de contamination. La pêche aux crustacés et poissons d'eau douce a été interdite dans l'estuaire de la Lézarde, où l'on a relevé d'importants taux de contamination. Mais pour les viandes, aucune mesure n'a été prise.
Patrick Bertrand, directeur de la Protection des végétaux, en charge de ce dossier sensible, à la DAF était invité vendredi par les élus du département et de la région à présenter les dernières informations dont disposent les services de l'Etat.
Il a de nouveau insisté sur le fait que l'on ne sait pas à partir de quel taux de contamination et de consommation le chlordécone peut devenir dangereux pour la santé.
On soupçonne néammoins le produit d'avoir des effets néfastes sur les systèmes hormonaux et la fertilité. Une étude menée par l'INSERM est en cours en Guadeloupe.
La DAF a transmis le résultats de ces études à l'Agence Francaise de la Sécurité Alimentaire qui devrait fixer des normes au delà desquels le produit devra être retiré du marché.

Mariane LAFLEUR

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire