La Guyane au coeur du renseignement spatial

La Guyane au coeur du renseignement spatial

Lancés avec succès de Guyane, il y a quelques jours, 4 nouveaux satellites de renseignements militaires Elisa (pour Electronic Intelligence by Satellite) doivent permettre de tester une nouvelle capacité, celle du renseignement d'origine électromagnétique.Ensemble, les quatre engins, mis en orbite à 700 km d'altitude, seront capables de cartographier de façon précise les émissions radars au sol, en particulier les radars antiaériens.

« Localiser et caractériser » les émissions radars et radios sans prendre le risque de violer l'espace aérien des nations « observées » c'est un privilège que peu de pays peuvent s'offrir, USA et Russie mis à part.

Le système aura une couverture mondiale. Ils sont pilotés depuis la DGA-Maîtrise de l'information (DGA-MI) de Bruz, à côté de Rennes, où ont été installées une « station sol » et de nouvelles antennes pour recueillir les infos de l'espace.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire