Le bricolage: un secteur en plein boum

Le bricolage: un secteur en plein boum

Hyperbat inaugure aujourd'hui un magasin de plus de 10.000 metres carrés à Trinité, Obi au Lamentin projette de s'agrandir. Depuis quelques années, les magasins dédiés à la maison ne cessent de se multiplier. Les bricoleurs et les bricoleuses sont de plus en plus nombreux.Mylene, la quarantaine, fait partie des femmes qui ont fait changer les magasins de bricolage. Elle dessine, bricole, jardine: "C'est un hobby, je viens dans les magasins de bricolage 2 à 3 fois par mois, je les connais tous, je peux comparer les prix...Et parfois je dépense jusqu'à 150 euros".
Ce type de cliente, attentive à son intérieur, a fait le succès des magasins de décoration-animalerie-jardinage, apparus ces 3 dernières années dans l'île. Elle a aussi poussé les magasins de bricolage plus classique à proposer des rayons plus "féminins". Vincent Thomas, responsable du magasin Welldom à Fort de France explique: "Elles viennent pour le luminaire, l'encadrement, les rideaux, les meubles...Mais nous avons toujours les hommes, les bricoleurs du dimanche, et puis les professionnels ou les semi-professionnels, les pros du coup de main!"
Résultat: aujourd'hui, le secteur de la maison qui va des materiaux de construction à la décoration, est en plein boum. Une vingtaine de magasins se partagent le marché et ces 4 dernières années, 6 ont demandé l'autorisation de s'aggrandir à la CDEC, la Comission Départementale d'Equipement Commerciale.
La concurrence commence à être rude, les différentes enseignent rivalisent de promotions, cartes de fidélité, et pour attirer le client bricoleur, certains ont choisi d'ouvrir le dimanche toute la journée. Il paraît que ça marche surtout pour le jardinage.

Mariane LAFLEUR

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire