Les Antilles en low-cost

Les Antilles en low-cost


Imaginez un aller retour Paris Fort-de-France ou Pointe à Pitre pour moins de 400 euros. Bientôt, le rêve deviendra réalité !

C’est en tous les cas l’intention affichée par XL Airways. La compagnie va assurer des liaisons entre les Antilles et l’Hexagone, à un prix défiant toute concurrence, inférieur de 30% à ceux du marché. Air France, Air Caraïbes et Corsair ont su souci à se faire avec ce nouveau concurrent, bien décidé à leur damer le pion.

A compter de décembre, XL Airways desservira la Guadeloupe et la Martinique 3 fois par semaine, depuis l’aéroport Charles-de-Gaulle à Roissy. Le prix de l’aller retour : 399 euros. Mais un tel tarif ne sera valable qu’en basse saison bien sûr.

Pour la compagnie low cost, il était important de pouvoir casser les prix sur ces deux destinations, qui attirent 75% d’Antillais et 25% de touristes. Cela représente tout de même plus d’un million de passagers par an.

XL Airways ne desservira pas Orly. Cette dernière s’est positionnée sur Roissy, mieux loti en termes de transports en commun. Elle prévoit également d’ouvrir une desserte sur la Réunion et Mayotte. XL Airways est le troisième opérateur mondial. Ses avions A330 sont rarement au sol, ce qui réduit considérablement les coûts.

En moyenne, les appareils volent 6 000 heures par an. Contrairement à de nombreuses compagnies aériennes dans le rouge, XL Airways arrive à tirer son épingle de jeu. En 2010/2011, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 304 millions d'euros et dégagé un résultat net de 1,1 million d'euros. Son actionnaire, la banque islandaise Straumur, l'a mise en vente récemment. Il devrait finaliser la cession cet hiver.

Chrisitne CUPIT

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire