Attentat contre le sénateur Polycarpe

Attentat contre le sénateur Polycarpe


Le président du Sénat, Simon Dieuseul Desras, a condamné vendredi une agression physique qu’aurait subie son collègue Webster Polycarpe, à Quartier Morin, dans le Nord. 

Selon la version des faits du Sénateur agressé, corroborée par des témoignages d’observateurs présents sur les lieux, un dispensaire-hôpital et une station de radiodiffusion, la radio Atlantik, au service de la population depuis de longues années, ont été les cibles des déprédateurs.

Le Sénat, offusqué, saisit l’Exécutif de cet attentat crapuleux, commis par des malfrats contre un membre du Corps législatif et le somme d’actionner sans délai le mécanisme punitif.

 « Le Sénat de la République prend acte de la détérioration continue du climat social, politique et économique du pays et met en garde le gouvernement contre ces dérives scabreuses, qui torpillent le processus démocratique, installent la peur dans les familles et nuisent à la stabilité d’Haïti, ce pays que nous ont légué nos ancêtres, les héros de l’indépendance nationale ».

L’Assemblée des Sénateurs a exprimé sa solidarité et ses sympathies à son collègue du Nord. Elle requiert que le gouvernement garantisse la protection des vies et des biens de toutes personnes évoluant sur le territoire national, notamment les élus de la République.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire