Une nuit d’enfer à Simon-Pelé

Une nuit d’enfer à Simon-Pelé


C’est une nuit d’enfer qu’a connu, vendredi dernier, Simon-Pelé, quartier proche de Cité Soleil.

Une dizaine de personnes auraient été tuées par des bandits venus de Cité-Soleil, selon des témoins cités par plusieurs radios et chaînes de télévisons.

La Police nationale qui patrouille les rues de Simon-Pelé n’a confirmé que quatre cas de décès. Ce bilan, a indiqué le porte-parole de la haïtienne, Frantz Lerebours, résulterait d’affrontements entre groupes armés rivaux du quartier de Boston, à Cité Soleil, et de Simon-Pelé.

Le bilan établi par le commissaire divisionnaire contraste avec celui du juge de paix Evens Levêque. Ce dernier révèle avoir procédé au constat légal de huit personnes tuées par balles lors de l'attaque menée dans la soirée du vendredi 2 novembre 2012 par des bandits armés à Simon-Pelé. Sept cadavres ont été retrouvés sur place et une personne grièvement blessée a rendu l’âme à l’hôpital, a détaillé le juge.  

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire