Affaire GEPREMO (suite) : mise en examen de Jean-Paul Fischer

Affaire GEPREMO (suite) : mise en examen de Jean-Paul Fischer

Après avoir rattrapé Lucette Michaux-Chevry, l'affaire GEPREMO met en cause le directeur de la SEMSAMAR, mis en examen par les juges parisiens.Les juges d'instruction Philippe Courroye et Isabelle Prévost-Desprez ont été conduits à mettre à son tour en examen Jean-Paul Fischer, le directeur général de la société d'économie mixte de Saint-Martin (SEMSAMAR), pour "recel de détournement de fonds publics". Rappelons que cette enquête est relative au versement de pots-de-vin présumés lors de l'attribution par le Conseil régional, entre 1994 et 1997, de marchés publics portant sur l'extension, la réfection et la construction d'un certain nombre de lycées par l'entreprise GEPREMO. Communément considéré comme “l'éminence grise” de la présidente de Région Lucette Michaux-Chevry, Jean-Paul Fischer est cet ancien directeur de l'hôpital psychiatrique de Montéran/Saint-Claude, recruté par la Région en 1993 comme “collaborateur de cabinet”, chargé de mission auprès de l'Agence de développement et des Fonds européens de la Guadeloupe (jusqu'à fin février 1994), tout en poursuivant ses fonctions de directeur général de la SEMSAMAR.

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire