Air Lib : IMCA tire sa révérence

Air Lib : IMCA tire sa révérence

C'était la dernière chance pour un nouveau départ d'Air Lib, mais cette fois, c'est terminé. Erik De Vlieger tire sa révérence.Après plusieurs bras de fer avec le gouvernement, pour annoncer son renoncement au personnel, le PDG d'IMCA a accusé les syndicats, et principalement ceux des pilotes et des navigants, de ne pas accepter le plan de gain de productivité proposé. Pour Erik De Vlieger, c'est clair, aujourd'hui, Air Lib est ruiné. Il s'en va. Sa décision est une douche froide pour les syndicats du transporteur. Le puissant SNPL, représentant les pilotes de lignes, ne comprend pas, surtout que, selon lui, les navigants n'ont jamais refusé le plan de réduction des coûts. L'attitude du PDG d'IMCA est donc très critiquée.
Si la CFDT espère avoir affaire à une fausse sortie, tout comme le SNPL parle de nouveau bras de fer, la centrale dit comprendre le patron du groupe néerlandais qui a été pris à partie lors de la réunion du mardi 28. Ce n'est pas une raison, répond la CFTC, pour qui Erik De Vlieger était venu chercher une bonne raison de sortir du dossier et qui commence à envisager la solution la plus pessimiste pour Air Lib, à savoir le dépôt de bilan.
La direction de la compagnie, de son côté, espère un sursaut des salariés afin qu'IMCA revienne sur sa décision. En attendant, elle continuera de négocier avec le gouvernement et le conciliateur

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire