Air Lib : un peu de hauteur ?

Air Lib : un peu de hauteur ?

Le sursis continue pour Air Lib. Vendredi 31 janvier, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu'au... mercredi 5 février la licence d'exploitation de la compagnie aérienne qui était arrivée à terme.Après une véritable épreuve de force avec le gouvernement qui aura duré plusieurs mois, le PDG de l'investisseur néerlandais IMCA avait rejeté sa décision de quitter Air Lib - avant même d'y avoir commencé quoi que ce soit - sur les syndicats.
Parmi les principaux accusés : le SNPL, le puissant syndicat de pilotes de lignes, et les navigants. Erik De Vlieger les avait accusés de refuser le plan conçu par ses soins pour parvenir à un "gain de productivité". Autrement dit, travailler davantage pour des salaires identiques à ceux qui ont cours actuellement au sein de la compagnie aérienne.
Finalement, le coup de bluff aura marché puisque les réfractaires à cette idée étaient revenus sur leur décision et avaient fait amende honorable pour sauver encore ce qui peut l'être d'une entreprise qui bat de l'aile depuis plusieurs mois et qui se trouve hors-la-loi puisque ne s'acquittant plus de ses charges sociales.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire