Baie-Mahault : blocage au centre pénitentiaire

Baie-Mahault : blocage au centre pénitentiaire

La mise en place des 35 heures provoque cette fois des remous à la prison, dont le fonctionnement est paralysé par les agents UFAP-CGTG et FO.Les négociations salariales sur les 35 heures ne provoquent pas seulement des remous parmi les personnels de santé. Mardi, c'était au tour des personnels du centre pénitentiaire de Baie-Mahault, affiliés à l'UFAP, la CGTG et FO de se mobiliser, bloquant le fonctionnement de la structure pour exiger de leur autorité de tutelle la prise en compte de leurs revendications. Tout au long de la journée, les transfèrements, visites et autres levées d'écrou ont été fortement perturbés. Les surveillants veulent rappeler à l'administration pénitentiaire leur volonté de préparer l'application des 35 heures dans les centres pénitentiaires selon le principe de "la compensation hebdomadaire", refusant toute annualisation des modalités d'application. Les négociations nationales doivent débuter ce 26 septembre au ministère de la Justice. À noter que les magistrats des Parquets pointois et basse-terrien sont également mobilisés dans ce même cadre revendicatif, pour une mise en place concertée des 35 heures.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire