Baignade : le rapport de la DDASS sur la protection des eaux fluviales et marines

Baignade : le rapport de la DDASS sur la protection des eaux fluviales et marines

Avec un peu de retard, cette année, le document de synthèse sur la qualité des eaux de baignade en mer et en rivières a été publié par la DDASS.105 points de baignade (93 en mer et 12 rivières) figurent dans le dernier rapport publié par la DDASS, qui les classe en fonction de la qualité de leurs eaux. Réparties sur 28 communes, ces eaux de baignade ont fait l'objet de quelque 3.0000 analyses de contrôle. Elles sont classées en 4 catégories : A - bonne qualité. B – qualité moyenne. C – pollution momentanée et D – mauvaise qualité. Un point positif cette année : il n'y a toujours aucun point d'eau classé en catégorie D. Plus négativement, à signaler que le pourcentage de zones classées en catégorie C a augmenté, passant de 5, 5 à 6,5 % du total, et que parallèlement, le nombre de zones en catégories A et B diminue légèrement. Font donc partie des eaux momentanément polluées (catégorie C), les plages de Petite chapelle à Anse-Bertrand, de la Datcha et de Bas-du-Fort au Gosier, de l'Anse caraïbe à Pointe-Noire, de Bois-Jolan à Sainte-Anne, du 3e pont à Grand-Bourg de Marie-Galante, et du Saut de la Lézarde à Petit-Bourg. Principales causes de ces pollutions : les orages et leurs conséquences sur les sites d'assainissement, ainsi que les rejets diffus d'eaux usées. Selon le rapport de la DDASS, "les actions à engager pour l'amélioration de la qualité des eaux de baignade portent sur une collecte fiable des eaux usées et sur une amélioration des performances des stations d'épuration."

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire