Conflit à Elf-Total : les négociations en bonne voie d’achèvement

Conflit à Elf-Total : les négociations en bonne voie d’achèvement

C'est un véritable marathon social qu'ont entamé gérants de stations et direction d'Elf Total à la sous-préfecture, pour tenter de sortir de la crise.Entamée mercredi à 16 heures à la Sous-préfecture de Pointe-à-Pitre, la séance de négociations mettant face à face gérants de stations en grève et direction régionale d'Elf Total, a continué sans interruption jusqu'à 3 heures du matin, ce jeudi. Les deux parties impliquées dans ce conflit, déterminées à trouver une issue définitive, ont en effet prolongé leurs discussions sous l'égide du sous-préfet de Pointe-à-Pitre et avec le concours du médiateur Albert Dorville, le président de l'association des maires de Guadeloupe. Malgré quelques avancées significatives, quelques points d'achoppement demeurent encore, concernant notamment la fixation d'un délai de paiement des factures de carburant en souffrance, sans oublier la mise en oeuvre d'accords interprofessionnels prévoyant une "prime de sortie" pour les gérants quittant la profession. La discussion de ce dernier point a été reportée au 4 avril prochain. Les compromis d'ores et déjà arrêtés par les deux parties (dont la révision des loyers ou l'indemnisation des jours d'inactivité dus à l'absence de carburant dans les cuves arborant l'enseigne Elf ou Total) ont été actés au sein d'un protocole d'accord dont la signature collégiale est en bonne voie d'achèvement. En signe d'apaisement, avant sa finalisation, le blocage des entrepôts de la Cabotra au Lamentin a été levé, permettant aux stations-service Elf et Total d'être normalement réapprovisionnées depuis ce jeudi après-midi

D.R.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire