Conflit du port : c’est fini !

Conflit du port : c’est fini !

La grève des chauffeurs de porte-conteneurs s'est achevée le 29 mai au soir, au grand soulagement de tous les clients et partenaires obligés du port.L'ultime réunion de conciliation qui s'est tenu le 29 mai au soir en Sous-préfecture a enfin accouché d'une bonne nouvelle : les chauffeurs de porte-conteneurs ont repris dès le lendemain 30 mai le chemin du terminal portuaire de Jarry, mettant fin à une interminable grève entamée le 16 mai dernier. Les deux parties s'étaient en effet mises d'accord la veille sur la dernière question encore litigieuse : celle du paiement des jours de grève. Reste qu'il s'agit désormais pour les professionnels du port de traiter quelque 4.000 conteneurs en souffrance, dont le traitement et l'acheminement à leurs propriétaires respectifs risquent de durer au moins trois mois avant le retour à la normale, tant l'engorgement du port est extrême. En attendant, le balai des porte-conteneurs a repris son cours sur le terminal surchargé, régulièrement visité par les clients inquiets venus s'enquérir du sort réservé à leurs marchandises. Les conteneurs les plus "sensibles" (contenant des médicaments, des denrées périssables, surgelées, marchandises industrielles en rupture de stock, etc.) seront traités en priorité. En cette situation de crise, les professionnels concernés estiment que de très nombreuses denrées périssables devront être détruites, car leur date de péremption a déjà expiré ; les pertes se chiffreraient à plusieurs dizaines de millions de francs. Cette longue grève coûtera, à n'en pas douter, très cher aux entreprises de transports, qui devront faire face à d'inévitables problèmes de trésorerie, à la fin du mois. Les commerçants qui ont dû faire acheminer leurs produits par voie aérienne auront, eux aussi et une fois de plus, fait les frais d'une grève qui ne les concernait en rien

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire