Conseil général : la surpopulation scolaire en point de mire

Conseil général : la surpopulation scolaire en point de mire

Jacques Gillot le nouveau président du Département, a rendu visite à plusieurs collèges pour trouver des solutions à l'engorgement des établissements.Le nouveau président du Conseil général s'est rendu dans plusieurs établissements scolaires (Baie-Mahault, Lamentin et Petit-Bourg) où il a tenu des réunions de travail avec les proviseurs, en présence du recteur d'Académie, Jean-Pierre Chardon. Objectif avoué de Jacques Gillot : trouver des solutions à la surpopulation de ces collèges. Ainsi, à Baie-Mahault, le collège construit pour 800 élèves en héberge actuellement plus de 1.100 ! Des classes transitoires seront tout d'abord créées, avant la construction d'un autre collège à Tabanon. Comme l'a indiqué le chef du Département, "on s'est entendu pour la construction définitive d'un collège qui va absorber ce surplus d'effectifs. En attendant, une solution provisoire sera mise en oeuvre. Elle consistera à installer à Baie-Mahault, sur un terrain mis à disposition par la commune, une structure de 17 salles, avec aire de jeux et réfectoire. On pourra alors répondre à cette première demande urgente, et procéder à une rentrée cohérente pour cette communauté scolaire Quant à la construction d'un nouveau collège, elle interviendra à Tabanon, où la commune de Petit-Bourg nous a donné l'assurance qu'elle mettra à notre disposition un terrain. Dès la délibération de la nouvelle équipe, nous allons mettre en place les études, pour prévoir une rentrée partielle dès 2002 dans ce collège définitif."

D.R.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire