Conseil général : une première plénière remarquée

Conseil général : une première plénière remarquée

Dans son 1er discours de politique générale, le nouveau président de l'Exécutif départemental, Jacques Gillot, s'est distingué à l'attention de tous.Lors de la première assemblée plénière de la toute nouvelle Assemblée départementale (issue du renouvellement des 2/3 de ses membres lors des élections du 18 mars dernier), Jacques Gillot, le président en exercice du Conseil général, s'est livré à un discours de politique générale particulièrement remarqué. Le social, l'agriculture, l'éducation, les transports, la culture et le sport, tous les grands domaines d'intervention de l'Assemblée ont été tour à tour abordés. Fixant les grands objectifs de l'Exécutif à atteindre au cours des prochaines années, c'est un président rassembleur qui a déclaré compter sur "une administration forte", déterminée à se donner les moyens de mettre en oeuvre les décisions porteuses d'avenir à prendre à court, moyen et long terme. Vers la mi-juin, seront organisés les “Etats généraux du Conseil général” afin de réorganiser le travail au sein de la collectivité. Son directeur général des services, Pierre Reinette, aura toute latitude pour faire l'inventaire de l'existant et établir les perspectives d'avenir. Se présentant comme un défenseur convaincu de la loi d'orientation, Jacques Gillot a également annoncé la première réunion du Congrès pour le mois de juin, après une réunion préparatoire de l'Assemblée destinée à recadrer les priorités et la méthode de travail préconisée. Fin mai, une plénière spécifique sera par ailleurs consacrée aux problèmes socio-économiques de l'archipel. La grande majorité de ses collègues présents dans l'hémicycle ont salué la rigueur et la vision prospective d'un élu conscient des responsabilités écrasantes dont a hérité l'Assemblée, tout en prônant l'ouverture et le maintien du dialogue social, s'évertuant à rassurer le grand public sur la situation financière du Département. C'est l'avis exprimé en substance par Aldo Blaise, par exemple, 4e vice-président du Conseil : “L'intervention faite par le président Gillot va au-delà d'une déclaration de politique générale. On pourrait même considérer cette intervention comme un discours-programme. À l'analyse, on se rend compte que tous les sujets ont été abordés, tous les secteurs d'activités évoqués, ce discours se situant dans un cadre global. Le président Gillot a tracé les grandes lignes de la politique que nous envisageons de mettre en place au sein du Conseil général pour cette mandature.” Son de cloche sensiblement approbateur du côté de José Toribio, conseiller général du Lamentin : “C'est fondamentalement un excellent discours de politique générale, dans lequel se retrouvent non seulement la majorité mais aussi, me semble-t-il, compte tenu de l'atmosphère presque conviviale qui régnait aujourd'hui, d'autres élus qui n'appartiennent pas à la majorité ”

D.R.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire