Des sanctions pour les “légionnaires-agresseurs ” de Kourou

Des sanctions pour les “légionnaires-agresseurs ” de Kourou

L'enquête diligentée par le Ministre de la Défense, suite à l'expédition punitive menée par des légionnaires, a porté ses fruits. 23 légionnaires du 3ème Régiment Etranger d'Infanterie ont été identifiés et seront lourdement sanctionnés, a annoncé Madame Alliot-Marie lors de son séjour en Guyane.Le 6 août dernier, une cinquantaine de légionnaires s'étaient livrés à des actes d'une violence extrême, raciste, dans la ville spatiale de Kourou. Après leur passage, on dénombrait 10 blessés, et 5 plaintes ont été déposées. La ville de Kourou était encore sous le choc, le maire s'était impliqué dans la rapide résolution de l'enquête. Les investigations auront duré 3 semaines mais les coupables ont été retrouvés, les victimes pourront enfin passer l'éponge et connaître les vrais motifs qui ont poussé leurs assaillants à les attaquer. 23 légionnaires, sous officiers et cadres seront sanctionnés, c'est la précision portée mardi, par Michèle Alliot-Marie. L'armée de son côté punira ses hommes, selon ses propres critères de sanctions : rétrogradation, suspension, blâme. La justice, elle aussi, devra se saisir de ce dossier, et se prononcer le plus vite possible pour sanctionner les auteurs des coups. En tout cas, c'est ce qu'exige la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie, mais elle ne veut pas que l'ensemble du REI soit fustigé à cause d'un grave dérapage de quelques hommes.

Claire VOYER

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire