Deux puits de pétrole supplémentaires à Cuba en 2012 pour maintenir la production

Deux puits de pétrole supplémentaires à Cuba en 2012 pour maintenir la production

Cuba va procéder en 2012 au creusement de deux puits de pétrole supplémentaires on-shore pour maintenir son niveau de production annuel de 4 millions de tonnes équivalent pétrole.Les deux nouveaux puits seront creusés dans la zone de Varadero, principal centre touristique de Cuba, à 150 km à l'est de La Havane, a précisé le directeur de l'entreprise d'Etat Union Cuba-Petroleo (Cupet), Raul Perez, cité par le quotidien officiel Granma.

Cupet devrait achever l'année sur une production de 3,948 millions de tonnes équivalent pétrole (pétrole et gaz), soit 98,3% du plan prévu de 4 millions de tonnes, selon le ministre de l'Industrie lourde Tomas Benitez. Selon le ministre cité par Granma, ce léger déficit est notamment dû à des retards et des problèmes techniques dans le programme de forage.

Cupet, a précisé son directeur général devant une commission parlementaire, a mis en place un programme de 23 mesures destiné à garantir le plan d'investissements de 2012 et la fourniture des ressources nécessaires à l'industrie, selon le quotidien.

En 2010, Cuba a produit 21,4 millions de barils de pétrole (une tonne = environ sept barils) on-shore et off-shore, soit 46% de sa consommation, le reste (environ 100.000 barils/jour) étant importé du Venezuela.

Cuba place ses espoirs de production dans sa zone économique de recherche du golfe du Mexique qui couvre 112.000 km2 et est divisée en 59 blocs de recherche, dont 22 ont été attribués notamment à Statoil (Norvège), Repsol (Espagne), OVL (Inde), PDVSA (Venezuela), Petrovietnam, Petronas (Malaisie) -en association avec Gazprom Neft (Russie)- et Sonangol (Angola). Selon Cupet, cinq puits doivent commencer à être creusés début 2012 avec la plate-forme Scarabée-9, de construction chinoise, propriété de la compagnie italienne Eni et opérée par Repsol.

La plate-forme est attendue prochainement à Trinidad et Tobago. Les recherches, prévues sur 2012 et 2013 se réaliseront en eaux profondes (-400 à -1.500 mètres) et très profondes (plus de 1.500 mètres) dans une zone où Cuba estime les réserves à 20 milliards de barils.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire