Eau : nouveau traitement à charbon actif en vue

Eau : nouveau traitement à charbon actif en vue

Des tests ont été pratiqués par le SIAEG pour la mise en service de la nouvelle usine de traitement à charbon actif des sources Belle-Eau Cado.Comme prévu, le Syndicat Intercommunal d'Adduction d'Eau de la Guadeloupe finalise la mise en service aux sources de Belle-Eau Cado, de sa toute nouvelle unité de traitement du précieux liquide, par le procédé du charbon actif. Pour se prémunir contre tout risque de pesticides et autres polluants indésirables, le SIAEG entend procéder au filtrage systématique des eaux issues des sources les plus "sensibles". Pendant une semaine, à compter de ce mercredi midi, et en raison des tests en cours et des besoins considérables en eau du nouveau dispositif (400m3 d'eau par heure sur une production de 750 m3 !), des perturbations (baisse de pression, voire coupures totales) devraient être enregristrées sur le réseau principal d'eau potable de plusieurs communes de l'archipel (hauteurs de Capesterre Belle-Eau, de Goyave, du Gosier et le Nord Grande Terre). Pour Amélius Hernandez, le président du SIAEG, “il s'agissait d'éviter tout nouveau risque de déficit important d'eau en période de sécheresse, du fait des pollutions observées sur certaines sources. Nous avons préféré mettre en place, avec l'aide de la préfecture et toute une série de partenaires, un ouvrage qui nous garantisse à 100 % contre les pesticides et l'ensemble des produits phytosanitaires.” Ce nouveau dispositif de filtration des micro-polluants éventuels visant à assurer un meilleur service à l'avenir pour les usagers, les inconvénients ponctuels de sa mise en service devront être supportés avec la patience de rigueur

D.R.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire