Environnement : le traitement des déchets fait long feu

Environnement : le traitement des déchets fait long feu

Alors que la Martinique sera bientôt dotée d'une usine d'incinération, la Guadeloupe fait figure de parent pauvre à la traîne dans ce domaine sensibleD'ici deux ans, ont promis les autorités territoriales, le fameux projet d'implantation d'une usine d'incinération des ordures ménagères sur le site de la décharge de Grand-Camp devrait devenir réalité. En attendant, la décharge continue de dégager ses fumées nocives après un énième incendie difficile à maîtriser. Reste que la Guadeloupe est à la traîne dans ce secteur du traitement des déchets : dans l'île-soeur, à la Martinique, une telle structure verra le jour en fin d'année. Réaction motivée du président du SICTOM (syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères), Daniel Géniès : "Les Martiniquais qui ont créé leur syndicat intercommunal il y a à peine 3 ans ont pu s'organiser afin de se doter, avant la fin de cette année, d'une usine d'incinération tout près de la ville de Fort-de-France, afin de traiter plus de 120.000 tonnes d'ordures ménagères. Je dis à nos compatriotes qui ne croient pas à l'utilité d'un tel outil de se rendre en Martinique afin d'apprécier cette merveille. Je suis bien content pour nos amis martiniquais. Nous avons perdu du temps sur un dossier important. Cette voie est la seule techniquement possible, celle qu'a choisie notre syndicat en Guadeloupe."

D.R.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire