Exposition : TROMELIN, l’île des esclaves oubliés

Exposition : TROMELIN, l’île des esclaves oubliés

Du 12 au 31 Mai 2016 le Fort Delgrès accueille l’exposition « TROMELIN, l’île des esclaves oubliés »

Cette exposition itinérante réalisée par le musée d’histoire de Nantes et l’institut National de Recherches Archéologiques (INRA) porte sur les résultats des recherches d’un groupe d’historiens et d’archéologues ayant travaillé sur le site de Tromelin, une île de l’océan indien, et les vestiges laissés par les rescapés d’un bateau d’esclaves échoué non loin.

Dans le cadre de la commémoration des événements de 1802 d’une part, et des festivités de l’abolition de l’esclavage d’autre part, la collectivité départementale a souhaité proposer au grand public cette exposition qui met en lumière un pan de l ‘histoire de la traite.

TROMELIN évoque une page importante de l’histoire maritime ainsi que la question de  l’esclavage dans l’océan indien. Elle rend compte des efforts conjoints du Groupe de Recherche d’Archéologie Navale (GRAN) et de l’INRA pour mener des fouilles terrestres sous-marines sur l’ile.

L’étude de ce naufrage était destinée à élucider les circonstances du drame et à documenter au mieux les conditions de vie des survivants. L’exposition lève ainsi le voile sur les recherches historiques, archéologiques et environnementales effectuées sur TROMELIN.

Par ailleurs, les documents d’archives ont permis d’éclairer le contexte historique, l’armement, le voyage et les circonstances du naufrage de l’Utile. L’évidence d’une fouille archéologique sous-marine et terrestre pour déterminer les conditions de vie sur l’île, s’est vite révélée. C’est ainsi que quatre missions (2006, 2008, 2010 et 2013) ont successivement permis d’établir la vérité sur les événements passés et la vie menée sur l’ile.

Au fil de l'exposition, le visiteur devient un naufragé et entame un parcours qui le place sur une ile inconnue, l’île des sables. Nous sommes le 31 juillet 1761. Avec les  sinistrés, il entame ensuite une traversée qui le mènera de Bayonne à l’atmosphère singulière de Tromelin grâce à la scénographie de Pascal Payeur. Le visiteur est ainsi plongé dans deux univers successifs : l'enquête historique et l’île abandonnée au milieu des chantiers de fouille.

Après le Fort Delgrès, l’exposition fera deux haltes :

1er juin au 31 août - Musee Edgar Clerc du Moule

1er septembre au 15 octobre - Fort Fleur d'épée au Gosier

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire