Groupe Bibrac : la polémique s’installe

Groupe Bibrac : la polémique s’installe

Le sénateur maire de Petit-Bourg s'insurge contre les allégations du patron du Groupe qui réclame, "injustement", le versement d'impayés municipaux.Les salariés du Groupe Bibrac sont toujours en grève. Depuis une semaine, ils réclament le paiement de deux mois de salaires. L'UGTG dénonçait les "mauvais payeurs" qui pénalisent la trésorerie de l'entreprise, parmi les collectivités locales concernées. Réaction immédiate et indignée du sénateur maire de Petit-Bourg, Dominique Larifla, qui s'inscrit en faux contre cette assertion : “J'ai été choqué par ces propos. Les mouvements sociaux à l'intérieur de cette entreprise causent un préjudice à la commune de Petit-Bourg. M. Bibrac est détenteur du marché d'enrobés de la commune pour un montant de 3,9 millions de Francs au titre du programme routier 2000, qui ne peut être totalement exécuté. Toutes les factures de M. Bibrac ont été payées. La commune de Petit-Bourg, dont je défends l'image, ne lui doit rien ”

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire