Hôpitaux : une bouffée d’oxygène financier bienvenue

Hôpitaux : une bouffée d’oxygène financier bienvenue

Quelque 153 millions de francs ont été débloqués par l'Etat pour venir en aide aux établissements hospitaliers en grandes difficultés financières.L'assainissement de la situation financière difficile de certains des centres hospitaliers de l'archipel est au coeur des préoccupations des services de l'Etat en Guadeloupe. Tous financements confondus, l'enveloppe régionale qui vient d'être débloquée augmente de quelque 153 millions de francs, soit une hausse de 9,4 %. Sur ce total, un peu plus de 70 millions ont été attribués dès les budgets primitifs, au mois de février, pour la reconduction des moyens des établissements concernés, et la poursuite de l'apurement de la situation financière du CHU. C'est donc la répartition de 70 millions au titre des moyens supplémentaires qui vient d'être réalisée. Elle sera consacrée à l'assainissement financier des 3 derniers établissements hospitaliers en difficulté : Saint-Martin, Marie-Galante et Basse-Terre. Le renforcement des moyens médicaux prévus par le Schéma régional d'organisation sanitaire fait également partie des priorités de l'heure, ainsi d'ailleurs que l'amélioration des conditions de travail des personnels par affectation de crédits de remplacements. 10 millions de francs seront prochainement affectés pour ouvrir des lits de soins de longue durée au Centre gérontologique du Raizet et à Capesterre Belle-Eau. Enfin, une réserve de 2 millions de francs est constituée pour le second semestre 2000, afin de pouvoir répondre à d'éventuels besoins urgents et imprévus.

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire