La Dominique prépare son festival

La Dominique prépare son festival

Nichée entre la Guadeloupe et la Martinique, la petite île de la Dominique s'est fait remarquer en organisant voilà six ans déjà un grand événement : le world créole musique festival. Et ça marche !8000 personnes s'y sont rendues l'an dernier. La National developement corporation en attend davantage cette année puisque le festival coïncide avec les cérémonies de la fête de l'indépendance. C'est-à-dire les 1, 2 et 3 novembre. Marie Ophélia, ambassadrice de charme de cette île attirante a conduit une délégation en Martinique. Elle était venue assurer la promotion de l'édition 2002.
Carimi, l'un des meilleurs groupes de compas de ces vacances, Jean-Philippe Marthély et ses amis du trois quatre Djols, Gordon Henderson, Midnigh Groovers, Grammacks et WCK pour ne citer que ceux-là se produiront. Une fois encore, cet événement promet d'être spectaculaire. Et les trois nuits de rythme entraînant assurent des moments inoubliables aux amateurs de musique, tout particulièrement ceux friands de sons créoles.
En attirant les symboles de la musique antillaise, Roseau a développé dès l'entame de ce rendez-vous un événement de classe mondiale. Un programme spécial a été mis sur pied pour l'édition 2002 avec des groupes qui ont déjà joué remarquablement dans des styles différents tels que le zouk, le compas, la cadence, le soucous ou encore le bouyon. Ce formidable spectacle est également agrémenté des performances de groupes culturels traditionnels dominiquais.
Le public pourra y découvrir cette année encore les rythmes authentiques de Jing Ping, jaillis de la Dominique et étant reconnus comme à l'origine de deux autres genres musicaux créoles également développés dans l'île : la cadence et le bouyon. Aussi et surtout, ne partez pas sans apprécier ces petits coins paradisiaques qu'offre cette île aux 365 rivières où nature luxuriante et sérénité vous attendent. Il semble que cette abondance en nature soit une image idéale pour récupérer après ce festival de musique créole en-dia-blé.
Enfin, la National development corporation a promis de mettre en place une ligne téléphonique unique pour communiquer aux visiteurs toutes informations sur l'hébergement. En attendant, AVS, l'agence de voyages a pris les devants. Depuis le mois de janvier, elle a réservé des chambres d'hôtel pour faire face à la forte demande.

M.C.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire