Lamentin : retour aux urnes le 1er décembre

Lamentin : retour aux urnes le 1er décembre

Les électeurs lamentinois sont appelés aux urnes à l'occasion d'une élection municipale partielle le 1er décembre prochain pour le 1er tour. Les protagonistes du scrutin ont d'ores et déjà lancé la campagne.Après la démission de 22 des 33 conseillers communaux, soit plus du tiers de l'assemblée municipale, le préfet a appliqué la loi : inviter les électeurs du Lamentin à se rendre aux urnes dans un délai maximum de deux mois pour élire un nouveau conseil municipal, lequel devra choisir le maire. Il faudra donc retourner aux urnes le 1er décembre prochain, et éventuellement le 8 du même mois en cas de second tour.
Avec cette nouvelle consultation, on s'achemine sans doute vers la fin de la cacophonie qui régnait au sein du conseil municipal depuis l'élection de Reinette Julliard (Objectif Guadeloupe) en mars 2001 aux dépens de José Toribio (Parti socialiste guadeloupéen), le maire sortant à l'époque, à la faveur d'une fusion de listes au second tour avec Charles Vivien.
Depuis son élection, Reinette Julliard n'a jamais pu s'assurer une majorité à l'intérieur même de son propre camp jusqu'au clash avec Alain Laporal, son 2e adjoint. Ce dernier a mené la fronde contre l'édile, au point de contribuer à infliger au maire un blâme du conseil municipal lors de la présentation du compte administratif 2001. Du jamais vu dans la République...
Depuis, les choses sont claires. Les parties en conflit devront donc en découdre devant les électeurs, juges suprêmes. Reinette Julliard et José Toribio repartiront à la bataille. Alain Laporal ne s'est pas encore prononcé. Charles Vivien, rendu inéligible, ne pourra en prendre part. En revanche, une candidature surprise a été annoncée, celle du Dr Georges Dagonia (73 ans), ancien sénateur et président socialiste du conseil général, et surtout ancien maire du Lamentin. Celui-là même qui avait défait feu René Toribio, avant que le vieux lion ne prenne sa revanche quelques années plus tard.

J.D.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire