Le marché automobile subit la crise

Le marché automobile subit la crise


Les immatriculations de voitures neuves sont en recul de 5 % par rapport à l'an dernier. C'est mieux que la métropole, mais les exportateurs ne sont pas rassurés pour autant.

5 % d'immatriculation de moins en 2012 par rapport à 2011. C'est bien mieux que la métropole. Pourtant, cette situation ne rassure pas les exportateurs, surtout après l'effondrement des ventes subies en 2009 et directement liée à la crise sociale, où -25 % étaient atteints.

Cette tendance à la baisse devrait se poursuivent en 2013, avec un nouveau recul de l'ordre de 5 %. Il faut dire que les politiques d'encouragement à l'achat (comme la prime à la casse) n'existe plus. Ajouté à l'effet "crise" et à une capacité d'emprunt des consommateurs plutôt faible, c'est loin d'être rassurant, en effet.

Un effondrement préoccupant

Pourtant, des constructeurs comme Kia, Hyundai, voire Dacia, arrivent à se démarquer. Ainsi, Kia a enregistré une hausse de ses ventes à 46 %, passant de 290 véhicules écoulés à 434... Mais, cette année, Renault, grâce à sa Clio, reste le modèle le plus vendu en Guadeloupe.

Si l'on fait de même avec Peugeot et sa série 200, elle finit sur la première marche. Peugeot reste la marque préférée des Guadeloupéens. Elle demeure, pour la 49e année consécutive, le leader du marché.

Julie MONTANA

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire