“Le Palace” mobilise les riverains

“Le Palace” mobilise les riverains

Les riverains de cette boîte de nuit particulièrement agitée ont porté plainte contre le gérant, furieux des nuisances en tout genre qu'ils subissent.Section Delaire, à Sainte-Anne, les riverains craquent ! Ils ont fini par se mobiliser contre le gérant du Palace, cette boîte de nuit de sulfureuse réputation, théâtre depuis une semaine de sanglants règlements de comptes entre bandes de jeunes voyous désoeuvrés. Implanté il y a mois d'un an, ce lieu de rencontre des noctambules n'en finit plus de troubler la quiétude des habitants proches. Constitués en comité de défense, ils ont porté plainte contre comme l'affirme Eric Manchot, leur porte-parole : "Depuis l'ouverture de cette boîte en janvier, nous ne dormions pas le week-end. Désormais, depuis le mois de juillet, c'est tous les jours (ou plutôt toutes les nuits) que nous sommes victimes des nuisances tant sonores que physiques que nous impose cette pénible proximité. Il faut savoir que le toit de cette boîte n'est pas insonorisé ! Nous avons commencé par signer une pétition générale, que nous avons envoyé au préfet, à la mairie de Sainte-Anne, à la DDE ainsi qu'auprès du procureur de la République Personne n'a semblé prendre en compte nos problèmes… C'est intenable, invivable. J'ai personnellement porté plainte contre le gérant, M. Cottellon, à la gendarmerie de Sainte-Anne, pour mise en danger de la vie d'autrui. Depuis cette semaine en effet, c'est la 3e fusillade qui éclate aux environs et dans l'enceinte de cette boîte… C'est inacceptable. Je ne peux pas vivre dans un champ de bataille." Nommément mis en cause, Jean-Pierre Cottellon, s'est voulu rassurant, annonçant des mesures urgentes : les soirées jeunes, génératrices de tels affrontements, seront annulées.

D.R.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire