Lucette Michaux-Chevry convoquée au Palais de Justice de Paris

Lucette Michaux-Chevry convoquée au Palais de Justice de Paris

Le sénateur maire de Basse-Terre est sous la menace d'une nouvelle mise en examen pour favoritisme et détournement de fonds publics.La présidente du Conseil régionale, Lucette Michaux-Chevry, est attendue ce jeudi 27 avril par les juges Isabelle Prévost-Desprez et Philippe Courroye dans les bureaux du pôle financier du palais de justice de Paris, afin de se voir notifier les faits qui lui sont reprochés. Cette convocation, qui devrait logiquement déboucher sur une mise en examen pour "favoritisme" et “détournement de fonds publics”, intervient dans le cadre de l'enquête diligentée par les magistrats parisiens sur le versement supposé de pots-de-vin, entre 1994 et 1997, lors de la passation de marchés publics avec l'entreprise GEPREMO. Les juges (qui avaient mené des perquisitions au domicile guadeloupéen du sénateur maire de Basse-Terre) sont convaincus que de nombreuses adjudications ont été truquées par l'entreprise, attributaire de 130 millions de francs de travaux relatifs à la construction de lycées et bâtiments scolaires industrialisés. Le président de la GEPREMO, Robert Jovignot, est déjà incarcéré à la prison de la Santé.

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire