Lucette Michaux-Chevry renvoyée en correctionnelle

Lucette Michaux-Chevry renvoyée en correctionnelle

Lucette Michaux-Chevry a été renvoyée devant le tribunal correctionnel de Paris pour l'affaire dite de la GEPREMO qui remonte aux années 90. Le procès de la présidente du conseil régional pourrait avoir lieu rapidement.La justice reproche à l'ancien ministre (RPR) de la francophonie de ne pas avoir respecté le code des marchés publics dans l'attribution de plusieurs marchés d'extension et de construction de lycées. Des marchés attribués à la société GEPREMO pour un montant total de 20 millions d'euro.
Lucette Michaux-Chevry est renvoyée pour "favoritisme" et "détournement de fonds publics". Le procès devrait avoir lieu rapidement, peut-être même dans les mois qui viennent. En effet, le directeur de la GEPREMO, mis en examen dans ce dossier, est toujours en détention provisoire.
Le procès devrait donc avoir lieu avant la fin de l'année. Durant ce laps de temps, la présidente du conseil régional devra également comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris dans deux dossiers distincts. Le premier concerne l'affaire dite Janky, du nom de l'ancien directeur financier de la collectivité régionale, qui a été licencié. Le second concerne l'affaire dite du comité des oeuvres sociales de la ville de Gourbeyre à l'époque où Mme Michaux-Chevry en était le maire.
Présidente du conseil régional de Guadeloupe depuis 1992, Lucette Michaux-Chevry a été ministre de la francophonie dans le gouvernement de Jacques Chirac (1986-88), puis de l'action humanitaire et des droits de l'homme dans le gouvernement Balladur entre 1993 et 1995.

F.S.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire