L’Université des métiers a été inaugurée

L’Université des métiers a été inaugurée


C’est en grandes pompe que l'Urma a été inauguré, lundi matin à Desmarais, en présence de nombreuses personnalités, dont le ministre des outre-mer et la préfète.

Si elle accueille quelque quatre cent-soixante apprentis, depuis septembre dernier, l'Université régionale des métiers et de l’artisanat (Urma) n'aura été inaugurée que lundi matin, par le ministre des Outre-mers, Victorin Lurel.

En posant la première pierre du siège de l'Urma, le 5 novembre 2009 sur le site de la Cité de la connaissance, à Desmarais Saint-Claude, le président de la Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) de la Guadeloupe, Joël Lobeau, et le président du Conseil régional de la Guadeloupe de l'époque (principal financeur de l'opération), Victorin Lurel, étaient convaincus d'une chose : la nécessité d'apporter une réponse concrète aux problématiques du chômage en Guadeloupe.

Un peu plus de quatre ans après, ils étaient là pour procéder à l'inauguration de l'outil de formation, lundi dernier, en présence de nombreuses personnalités, dont la préfète, l'évêque, la députée de la circonscription, la présidente de Région, le maire de Saint-Claude...

Pour 800 étudiants

L'Urma devrait accueillir, à terme, près de 800 étudiants, dans les secteurs de l’alimentation, l’hygiène, les services à la personne et les métiers d’art. De Guadeloupe, mais aussi de la Martinique et de Saint-Martin.

Développer une filière complète de qualification des artisans et de leurs salariés est l'une des priorités du secteur des métiers. Car proposer aux artisans une offre de service de formations répondant au mouvement naturel d'élévation des compétences, est l'une des volontés affichées des CMA.

Et, pour Joël Lobeau, le label Université des métiers et de l'artisanat permettra de répondre à cette attente des entreprises artisanales. Le concept propose des filières de niveau V (équivalent au CAP) au niveau II (Bac + 4).

Le coût de ce projet ambitieux est de 25,2 millions d’euros. Sa construction a été réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé, associant la Région Guadeloupe et la Société par actions simplifiées UMAG, qui a signé un bail de 25 ans avec la Guadeloupe.

C’est la Chambres des métiers et de l’Artisanat qui assure la gestion.

Julie MONTANA

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire