Marie-Galante : les états-majors politiques fourbissent leurs armes

Marie-Galante : les états-majors politiques fourbissent leurs armes

La fête de Capesterre de Marie-Galante, ce 30 juillet, a été l'occasion pour les caciques politiques de battre le rappel électoral de leurs troupes.La campagne politique a bel et bien débuté ce 30 juillet, à Capesterre de Marie-Galante, à l'occasion de la fête patronale. Des organisations politiques locales telles Objectif Guadeloupe de Lucette Michaux-Chevry ou le Mouvement abymien de Daniel Marsin, avaient choisi de rassembler leurs militants en vue de préparer les échéances électorales de 2001. Traditionnels discours de mobilisation (lancés par Patrice Tirolien, maire de Grand-Bourg) à la salle polyvalente du bourg, puis grand buffet populaire jusque tard l'après-midi, les membres d'Objectif Guadeloupe emmenés par leur présidente étaient bien décidés à marquer leur territoire électoral à quelque 6 mois des prochaines consultations. Le maire de Capesterre, Benoît Camboulin, a mis à profit ce rendez-vous pour dresser un premier bilan de son mandat : "Nous sommes l'une des rares communes à n'être pas en déficit budgétaire. Nous sommes en train de creuser les sillons permettant à Marie-Galante de mieux fonctionner à l'avenir. Nous allons bientôt nous atteler à l'assainissement du bourg de Capesterre, en vue de l'installation d'hôtels. Nous allons réaménager le stade, nous nous battons pour la pérennité de l'usine de Grand'Anse, pour la pérennité de la canne, pour toutes sortes de moyens de communication afin de relancer l'économie marie-galantaise." De son côté, Lucette Michaux-Chevry a rappelé les “efforts considérables” réalisés par la Région pour la protection de l'usine et la préservation de la filière canne dans la Grande dépendance. À quelques distances du bourg, Marlène Bourgeois du Mouvement abymien, candidate aux municipales, organisait une “journée d'amitié” ponctuée de jeux traditionnels et d'animations musicales. La présence à ses côtés du député maire des Abymes, Daniel Marsin, a contribué à connoter politiquement une rencontre qui se voulait avant tout festive.

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire