Marie-Galante : l’usine de Grand’Anse redémarre

Marie-Galante : l’usine de Grand’Anse redémarre

Le 29 mai au soir, la sucrerie de Grand'Anse a repris son activité quasi normale, après 3 jours d'interruption pour cause d'ennuis techniques.Bien que l'usine de Grand'Anse ait redémarré dans des conditions quasi normales, ses pannes techniques répétées placent les planteurs de cannes de la Grande dépendance dans un situation particulièrement difficile : tous les observateurs du secteur cannier s'accordent à penser que la production globalement estimée à 135.000 tonnes de cannes broyées pour l'actuelle campagne aura bien du mal à être atteinte cette année. Les dysfonctionnements divers de l'usine, constatés dès le début de la campagne sucrière 2000, exaspèrent d'autant plus les planteurs marie-galantais qu'au final c'est leur revenu qui est remis en cause. 30 millions de francs avaient pourtant été investis à l'inter-campagne pour remettre à niveau l'outil industriel de Grand'Anse (dont la capacité nominale est de 2.000 tonnes de cannes broyées par jour). Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on n'en a pas encore vu les résultats positifs

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire