Marie-Galante : mystérieuse pollution marine

Marie-Galante : mystérieuse pollution marine

L'usine de Grand'Anse s'estime victime de sabotage : une nappe de 600 tonnes de mélasse de betterave a été déversée de ses cuves et dérive au large.La direction de l'unique unité sucrière de Marie-Galante s'estime victime d'un "acte de malveillance" et envisage de porter plainte contre X : dans la nuit de lundi à mardi, une gigantesque nappe de quelque 600 tonnes de mélasse de betterave stockée dans les cuves de l'usine de Grand'Anse depuis 3 ans s'est en effet mystérieusement retrouvée flottant entre deux eaux au large de la “Grande galette”. Ce stock de mélasse, initialement destiné à extraire du sucre par chromatographie, n'avait jamais pu être exploité en ce sens. Il devait être vendu à une autre unité, tout comme les 2.600 tonnes déjà vendues en août dernier. L'origine pour l'heure inconnue du largage en mer d'un tel stock laisse un certain nombre de questions sans réponses. Rappelons (sans pour autant qu'aucun lien de cause à effet puisse être valablement établi entre les deux constatations) que les ouvriers de l'usine poursuivent depuis quelques jours leur mobilisation de soutien à leur délégué syndical, Jocelyn Falla, “mis à pied” par la direction de l'usine pour une quinzaine de jours. Au plan environnemental, les autorités concernées indiquent toutefois qu'une telle pollution ne présente aucun caractère nocif de nature à affecter la faune et la flore marines, d'autant que la houle actuelle pousse l'épaisse nappe loin des côtes marie-galantaises.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire