Nouvelle rencontre entre gérants et pompistes

Nouvelle rencontre entre gérants et pompistes


Les négociations annuelles obligatoires se poursuivent entre gérants et pompistes. Elles concernent 109 stations-service qui emploient 900 pompistes dans le département.

Dans le cadre des négociations annuelles obligataires de 2012, les représentants des syndicats des gérants et des pompistes affiliés à l'union des travailleurs des produits pétroliers (UTPP/UGTG) pourraient se revoir demain. En effet, les deux parties ont établi un calendrier de travail pour poursuivre les négociations. Lors de leur dernière réunion, il y a deux semaines au local du syndicat des gérants, à la Jaille/Baie-Mahault, treize points étaient à l'ordre du jour, dont l'application des 200 euros net de l'accord Bino dans le salaire de base, au 1er mars ; l'arrêt de tout contrat de l'auto-entrepreneur dans les stations-service, l'accès à la formation individuelle... Rien n'avait été acté. S'agissant de l'accord Bino, les gérants ont fait savoir à Luc Rubens, secrétaire général adjoint UTPP/UGTG, qu'ils attendent la décision de la commission paritaire de suivi et d'interprétation qui devrait statuer sur l'interprétation de la clause de convertibilité. Les gérants des stations-service rappellent que leurs marges n'ont pas augmenté, depuis 2008, qu'ils sont sur le plan économique dans le cadre d'un système de prix administrés. Il semble donc difficile d'assurer une augmentation de salaires, ne pouvant pas, comme d'autres groupes, augmenter le prix de l'essence.

J. Montana

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire