Pouzauges (Vendée) : marche silencieuse en mémoire de Bruno Lamy

Pouzauges (Vendée) : marche silencieuse en mémoire de Bruno Lamy

Plus de 600 personnes se sont jointes ce 29 avril au cortège silencieux des proches de Bruno Lamy, venus lui rendre un dernier hommage.Les organisateurs de cette manifestation du souvenir (son épouse et ses trois enfants en tête) avaient de quoi être satisfaits : la marche silencieuse s'est déroulée dans le calme, en présence d'une foule respectable (plus de 600 personnes) de parents, d'amis et de sympathisants, venus saluer la mémoire du Guadeloupéen Bruno Lamy, assassiné à 37 ans par un homme ivre d'alcool et de haine. En milieu de cortège, justement, une banderole sur laquelle on pouvait lire "Halte à la haine" rappelait aux observateurs les douloureuses circonstances de la disparition de Bruno “mort parce que noir”. La marche, qui a duré 2h30, a été ponctuée d'une halte dans le bar de l'Hôtel de ville où a eu lieu l'assassinat. Enfin, au cimetière, le groupe de musique traditionnelle Wokan ka (?), basé à Nantes, a frappé le ka pour accompagner l'âme de Bruno dans l'au-delà loin de la bêtise humaine et de ses douloureuses conséquences.

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire