Saint-Martin : le pont de Sandy Ground divise les esprits

Saint-Martin : le pont de Sandy Ground divise les esprits

La polémique fait rage dans l'île franco-hollandaise quant au pont de Sandy Ground, tant au niveau de sa gestion que de ses heures d'ouverture.Les riverains du pont de Sandy Ground ont remis la semaine passée une pétition de quelque 300 signatures au Conseil général pour demander l'annulation de l'ouverture de 14 heures, s'opposant aux professionnels de la mer qui souhaitent la maintenir. En outre, la gestion du pont confiée à la SEMSAMAR (la Société d'Economie Mixte de Saint-Martin) poserait problème : seul un accord tacite d'exploitation la lie au Conseil Général depuis 1997, la première convention, annuelle, n'ayant jamais été renouvelée. Le Département envisagerait même de confier désormais à la DDE la gestion officielle du pont, en vertu d'une convention liant les deux parties. Mais le décret d'application des directives européennes impose, depuis décembre 1999, que ce type de contrat fasse l'objet d'un appel d'offres, en vertu de la fameuse loi Sapin. Au Conseil général, la version officielle affirme que les établissements publics, comme la DDE, en sont exclus, ce qui n'est pas du tout l'avis de la SEMSAMAR.

Daniel Rollé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire