Sainte-Anne : dix-huit conseillers municipaux démissionnent

Sainte-Anne : dix-huit conseillers municipaux démissionnent

Dix-huit des trente-cinq conseillers municipaux de Sainte-Anne ont démissionné, cette semaine. De nouvelles élections municipales sont à prévoir dans moins de deux mois.Le feu couvait depuis quelques mois au sein du conseil municipal de Sainte-Anne. La situation s'était détériorée chaque jour davantage, depuis l'élection au poste de maire d'Alexandre Bastareau, en remplacement de Marlène Captant, démissionnaire, en décembre 2002, pour cause d'inéligibilité. Ses collègues lui reprochaient d'être la voix de Mme Captant au sein de l'assemblée communale et de manquer de charisme. Le 21 mai dernier, le quorum n'avait même pas été atteint à l'occasion d'une réunion du conseil municipal.
La démission collective de dix-huit des trente-cinq conseillers municipaux de la commune vient donc confirmer les difficultés d'Alexandre Bastareau à diriger l'équipe municipale.

En tête de la fronde, Jean Farashmane qui, depuis l'élection de M. Bastareau, avait rejoint les rangs de l'opposition en compagnie de neuf autres élus et créé le groupe Espoir. Ce groupe s'est affirmé au fil des semainesl et a réussi entraîner avec lui dans son processus de démission en bloc les quatre élus du Parti progressiste et démocratique, les trois du Parti communiste et un membre de la majorité municipale, Joël Jeuffrin. Les autres démissionnaires, outre MM.Farashmane et Jeuffrin, ont pour noms : Claude Arékian, Franck Baptiste, Guy Cadoce, Lydia Couriol-Faraux, Pierre Daminéville, Emmanuelle Duro, Céline Fiston, Marie-Jeanne Foule, Rigobert Ginga, Aline Grégo, Pauline Ibéné, Claude Makouke, Luciane Palmier, Marie-Antoinette Passave, Gaston Samut, José Taret.

Mediatic 97

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire