Sainte Cécile, patronne des musiciens

Sainte Cécile, patronne des musiciens


Le tombeau de Sainte-Cécile à Rome dans la Basilica di Santa Cecilia de Trastevere


Le 22 novembre, on fête les Cécile, en hommage particulier à la plus sainte d’entre elles : Sainte-Cécile, l’une des fleurs les plus délicates de la virginité chrétienne, morte ce même jour sous le règne de l'empereur Marc Aurèle, en l’an de grâce 230 après Jésus-Christ. Petite histoire d’une grande martyre, patronne des musiciens.

De noble et riche famille pratiquante à Rome – les Coecilia – la future sainte se distingua très tôt par d’étonnants dons pour les arts, et singulièrement la musique. Bien qu’ayant fait vœu de virginité par dévotion spirituelle, elle fut mariée de force à Valérien, un jeune païen. La légende veut qu’elle lui ait confié, dès le soir de leurs noces, son dévouement pur et sincère au Dieu des chrétiens, lui promettant la visite de son ange protecteur s’il abjurait les idoles et se faisait chrétien.

La légende

Troublé et respectueux de son vœu de chasteté, Valérien fut instruit et reçut le baptême près de l’évêque Urbain. L’Ange lumineux, aux ailes éclatantes et aux mains couronnées de rose et de lys, qui lui apparut ensuite, conformément à la promesse de sa bien-aimée, rendit indéfectibles son engagement et sa foi. Les cruelles persécutions de l’empereur Marc Aurèle contre les chrétiens eurent finalement raison d’eux. Son frère Tiburce ne tarda pas à le suivre dans un sacerdoce chrétien qui les conduisit tous trois devant le tribunal d’Almachius, le préfet de Rome. Ayant refusé de renoncer à leur sacrement, les deux frères eurent la tête tranchée.

Vierge et martyre

Convoquée, elle aussi, devant le préfet Almachius pour avoir enseveli leurs dépouilles, elle refusa d’abjurer sa foi. Après trois jours d’un insoutenable martyre (suffocation par vapeur, décapitation avortée), Sainte Cécile mourut le 22 novembre de l’an 230. Elle repose dans les catacombes de Saint Callyxte, à côté de la crypte des papes. Son tombeau, un temps perdu puis retrouvé, fut finalement rouvert sous le règne du pape Clément VIII, en 1599. Plus de 800 ans après sa mort, son corps était resté miraculeusement intact.

Universellement célébrée

Patron des musiciens au Moyen-Âge, le pape Saint Grégory fut détrôné par Sainte-Cécile en l’an de grâce 1584, à la création de l’académie de musique de Rome. Dès la fin du 5e siècle, les pèlerins venus se recueillir devant ses reliques l’avaient symboliquement associée à la musique. La vénération universelle dont elle fait désormais l’objet donna lieu, à travers les siècles, à d’innombrables représentations (peintures, fresques, mosaïques…), à des prières et des chants passés à la postérité.

Dans tout le monde chrétien, Sainte Cécile, patronne des musiciens, des compositeurs, des chanteurs, des poètes et des brodeurs, est fêtée le 22 novembre.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire