Santé : alerte à la légionelle !

Santé : alerte à la légionelle !

La redoutable bactérie a été décelée dans les îles du Nord faisant un mort ; les services sanitaires invitent la population au calme et à la vigilanceLa présence de germes de légionelle a été décelée par la DDASS dans les réseaux de distribution d'eau des îles du Nord puis en Guadeloupe continentale. Ce taux de légionelle supérieur aux normes sanitaires a incité les services sanitaires à multiplier les prélèvements pour évaluer l'ampleur du problème et éviter tout risque d'épidémie. Maladie pulmonaire parfois mortelle, transmise par inhalation dans les systèmes de climatisation mal entretenus, les pommeaux de douche ou les jacuzzis, la légionellose a été primitivement signalée chez deux patients avérés, vacanciers de passage à Saint-Martin, puis en Guadeloupe et en métropole. L'une d'elles en est morte le 27 mars dernier au CHU de Limoges où elle avait été admise. La deuxième victime, traitée à l'hôpital de Dinan, est guérie. Un troisième cas, non complètement avéré, serait en cours de traitement au CHU de Pointe-à-Pitre. Une "cellule de veille", selon les termes du préfet de Région, Jean-François Carenco, regroupant les services de la préfecture, de la DDASS et de la Générale des Eaux s'est réunie à la préfecture de Saint-Martin pour décider des premières mesures d'urgence. Dans un message qui se veut rassurant, le représentant de l'Etat a en substance indiqué qu'il ne fallait pas céder à la panique, tout en restant vigilant pour le proche avenir. Une sur-chloration des réseaux éventuellement contaminés devrait permettre d'endiguer le développement d'une maladie dont il n'est pas avéré, pour l'heure, qu'elle s'étende au-delà de quelques cas isolés, contaminés dans des maisons individuelles (2 femmes à Saint-Martin, une au Gosier). Reste que les autorités préfectorales prennent très au sérieux les risques encourus. Lors de sa dernière conférence de presse, Jean-François Carenco a rappelé que “tout ce qu'il y avait à faire à court terme a été fait. Traitement de choc au chlore sur les réseaux de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy, et information très ciblée des hébergements collectifs et des particuliers, apprentissage des gestes simples permettant de lutter efficacement. Et puis à long terme, réunion d'un comité départemental d'hygiène dans la première décade de juin, de manière à mettre en place un vrai plan d'action global sur l'ensemble de la Guadeloupe contre la légionellose Pour veiller à la bonne application des mesures décidées, et à leur bon aboutissement, pour surveiller les prélèvements dont j'ai demandé la multiplication, j'ai décidé la mise en place d'une cellule de veille, qui se réunira tous les jours.”

D.R.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire