Seconde vie pour la prison de Pointe-à-Pitre

Seconde vie pour la prison de Pointe-à-Pitre

La démolition de l'ancienne maison d'arrêt de Pointe-à-Pitre a débuté il y a quelques jours. Ce qui n'est aujourd'hui que décombres abritera dans quelques années le nouveau tribunal de Pointe-à-Pitre. Il occupera une parcelle propriété du conseil général de la Guadeloupe et mise à la disposition de l'Etat.

Angle des rues Lethière et Dugommier. Depuis le début de la semaine les pelleteuses et autres engins de démolition s'activent dans les murs de l'ancienne prison. Des murs qui, il y a quelques années, ont vu passer d'illustres détenus. Mais depuis 1996, la prison est désaffectée. Aujourd'hui une nouvelle vie s'offre à elle : d'ici 2011, en lieu et place des décombres actuels, s'élèvera le nouveau palais de justice de Pointe-à-Pitre.

Des fonctionnaires à l'étroit

Ce nouveau tribunal on en parle depuis longtemps, mais sans résultats jusqu'à présent. Cela fait une vingtaine d'année que les fonctionnaires de la place de l'église se sentent à l'étroit.
Réformes, augmentation des effectifs... Dans l'attente de la construction d'un nouveau tribunal de grande instance, le tribunal pour enfants et le conseil de prud'hommes ont été relogés, en juin 2006, dans l'ancienne caserne de gendarmerie. Cette dernière accueillait déjà les services de l'instruction et du juge des libertés et de la détention.
La demande de construction d'un nouveau tribunal date d'il y a déjà 20 ans. La décision elle a été prise il y a une dizaine d'années, en 1997. Des études sont alors menées afin de voir dans quelles conditions opérer ce changement, et surtout où construire ce nouveau bâtiment

Les travaux prendront fin en 2011
 
Les travaux qui devaient être entamés fin 2006 ont finalement débuté. La phase décisive est désormais enclenchée. Le désamiantage du bâtiment a déjà été effectué. La démolition a pris le relais. Le site va connaître maintenant 3 ans de travaux avant de voir se dessiner les murs du nouveau tribunal de Pointe-à-Pitre. Tous les services de l'actuel tribunal (Place de l'église) vont être transférés à la rue Lethière.
A terme, seuls le tribunal d'instance et le conseil des prud'hommes devraient occuper les locaux de la Place de l'église. Un relogement qui ne sera effectif que vers 2012, après le déménagement complet vers la rue Lethière.
Les 57 fonctionnaires pourront alors peut être espérer pouvoir traiter les divers dossiers dans de meilleures conditions. Chaque année le tribunal doit s'occuper de 33 773 plaintes et procès verbaux au pénal, 3808 dossier contentieux au civil, et 1000 dossiers au tribunal mixte de commerce.

 

YZ

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire