Trois handicapés traversent l’Atlantique en voilier

Trois handicapés traversent l’Atlantique en voilier

Trois handicapés physiques de la région de Marseille sont arrivés, dimanche 26 janvier, à la marina de Pointe-à-Pitre, à bord d'un voilier spécialement aménagé, avec lequel ils avaient quitté Marseille le 11 décembre.

Marc Maullo, Philippe Marin et Yves Brayda-Brun appartiennent à une école de voile qui milite depuis 5 ans "pour faire naviguer des personnes qui ont eu un accident et des valides". Leur bateau, un voilier de 11 mètres qui a bénéficié de contributions financières de la ville de Marseille, de la Région PACA, du conseil général des Bouches-du-Rhône et d'une enseigne nationale d'articles de sports, est spécialement aménagé. Cordages et commandes sont renvoyés vers le cockpit et l'escalier d'accès à la cabine a été remplacé par un monte-charge hydraulique, tombé en panne pendant la traversée, et qui fonctionne maintenant avec un palan. L'équipage a ainsi tout sous la main, avec une amplitude de moins d'un mètre, et il ne se déplace qu'avec des harnais munis de coussins.
 
Voyage retour avec des unijambistes
Après un séjour d'une semaine en Guadeloupe, le bateau fera la traversée dans l'autre sens, cette fois avec un équipage mixte : un handicapé unijambiste en fauteuil roulant et un handicapé unijambiste qui, lui, se déplace. Ils auraient aimé initier des handicapés guadeloupéens à la pratique de la voile, mais cela sera difficile, faute de candidats. Les premiers mots des skippers à leur arrivée à la marina : "On a envie de manger un steak, avec des frites, et de la salade."

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire