Une aide de la Région contre la vie chère

Une aide de la Région contre la vie chère


Josette Borel-Lincertin et Pascal Rothe ont signé une convention de partenariat en faveur des foyers dont les revenus fiscaux sont les plus faibles.

Une mesure de solidarité en faveur des plus démunis vient d'être actée au bénéfice de 44 251 foyers aux revenus modestes, qui vont chacun recevoir 100 euros.

Une convention de partenariat vient d'être signée entre la présidente du Conseil régional, Josette Borel-Lincertin, et le directeur régional des Finances publiques, Pascal Rothe, en présence de représentants d'associations de lutte contre la vie chère et de municipalités.

Cette convention consiste à attribuer une aide exceptionnelle de 100 euros à 44 251 foyers guadeloupéens dont les revenus fiscaux sont les plus faibles. Cela, au titre de la lutte contre la vie chère.

Lutter contre la vie chère

Car la Région a fait de la lutte contre la vie chère une priorité de son action politique. À travers l’opération « 45 000 foyers », elle entend ainsi contribuer à l’amélioration du pouvoir d’achat des Guadeloupéens, en maintenant des prix justes ou en apportant une aide exceptionnelle aux foyers les plus modestes.

Pour la Région, le coût de l’opération est estimé à 4,5 millions d’euros. C'est Victorin Lurel, alors président de la collectivité, qui avait souhaité instaurer cette prime de vie chère exceptionnelle au 1er trimestre 2012, mais les différentes élections avaient poussé la Région à reporter cette mesure de solidarité en faveur des plus démunis.

Munies du courrier sécurisé qui leur sera bientôt adressé, les familles pourront se rendre aux centres des finances publiques, dans les bureaux de perception le plus proche, afin de retirer les 100 euros en espèces jusqu’au 12 avril, ou par virement bancaire, jusqu’au 15 décembre 2013.

Julie MONTANA

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire