Vieux-Habitants : Georges Clairy succède à Victorin Lurel

Vieux-Habitants : Georges Clairy succède à Victorin Lurel

Contrairement à la commune voisine de Bouillante, la transmission du relais entre le maire sortant Victorin Lure, obligé de se retirer pour cause de cumul de mandats, pour son premier adjoint Georges Clairy s'est déroulée sans problèmes dimanche à Vieux-Habitants. La liste conduite par Toto l'avait emporté dimanche dernier au premier tour.Devant plusieurs centaines de citoyens habissois, c'est Victorin Lurel qui proposait la candidature de Georges Clairy (et non Cléry comme nous l'avons écrit par erreur en référence à l'ancien maire de Basse-Terre). Le vote qui suivait était sans surprise avec 23 voix (le nombre d'élus de la liste Vieux-Habitants pour tous) contre 6 voix à Arbau qui n'avait pourtant pas fait acte de candidature. Pour les autres adjoints, cette unité de la liste de Toto se retrouvait, les opposants votant blanc ou dans un cas pour le candidat de la liste majoritaire. Finalement les huit adjoints sont dans l'ordre : Mme Eliane Baltus, Mrs Jules Otto, Ric Desfontaine (secrétaire général de l'UPLG), Guy Facorat, Mme Jacqueline Tassius, Mrs Marignan Ruffine, Sully Barrul et Claude Etienne. C'est une rose dans la main que Georges Clairy a reçu du président de la Région l'écharpe trcolore marquant la transition et un bouquet de fleurs de Marie-Evelyne Pontchateau (qui avait succédé aussi à Toto pour cause de cumul de mandat) comme conseillère générale du canton Baillif-Vieux-Habitants mais aussi conseillère régionale. Les premiers mots du nouveau maire ont été pour rendre un hommage à son chef de file, rappeler les conditions de la commune avant son arrivée et faire un appel aux collectivités départementales et régionales pour accompagner sa commune dans son développement. La fin de la cérémonie a été l'occasion pour la tête de liste Lurel de revenir sur son action et sa conception de la politique. Il a notamment déclaré : « Un jour peut-être, les Guadeloupéens me tournerons un peu le dos, mais je vous dirais toujours la vérité », rappelant que sa liste avait gagné sans cacher l'augmentation des impôts régionaux et regrettant du même coup le silence de l'Etat à sa demande de soulager la population guadeloupéenne.

Cibé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire