Viol collectif : les collégiens remis en liberté

Viol collectif : les collégiens remis en liberté

Les 7 élèves du collège du Raizet, soupçonnés de viol collectif sur une jeune fille de l'établissement, ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire par le juge d'instruction.Révélés par RCI, les faits se sont produits le 15 janvier dernier. Profitant de l'absence de surveillance, les 7 élèves du collège du Raizet auraient entraîné l'une de leurs camarades dans un bâtiment isolé de l'établissement. La question est de savoir si la jeune fille, âgée de 15 ans comme ses agresseurs présumés, était consentante ou non. Quoiqu'il en soit, la direction du collège a saisi le parquet et les parents de la collégienne ont décidé de porter plainte. Toujours est-il que les 7 garçons ont reconnu la "tournante" lors de leur garde à vue.

Patrick Vogt, le procureur de la République, avait demandé le placement en détention de 4 des jeunes et la remise en liberté sous contrôle judiciaire des 3 autres. Le juge d'instruction en charge de l'affaire en a décidé autrement. Préférant ne pas saisir le juge des libertés et de la détention, il a ordonné la remise en liberté des 7 violeurs présumés.
Ces derniers retrouveront donc le chemin de l'école, tout comme leur victime présumée. Ils risquent un non-lieu ou la comparution devant la justice. Ils encourent jusqu'à 15 ans de prison.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire