Un instituteur sur les bancs du tribunal correctionnel !

Un instituteur sur les bancs du tribunal correctionnel !

Un enseignant comparaissait lundi 30 juin devant le tribunal correctionnel de Fort de France pour attouchement et agressions sexuels sur plusieurs de ses élèves.
Le ministère public a requis à l'encontre du prévenu âgé de 60 ans une peine de 5 à 7 années de prison.Et surtout l'interdiction définitive d'exercer une profession ayant relation avec les mineurs.L'affaire avait fait grand bruit à l'époque
(novembre 2001) dans la commune du Robert.
Un instituteur était accusé par plusieurs de ses élèves de gestes déplacés pour des faits qui se sont déroulés entre 1989 et 2001 dans une école primaire de la commune.
Dans un premiers temps le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés.Mais lundi à la barre du tribunal, il change alors de système de défense et revient sur ses déclarations.
Même si que les expertises psychologiques ordonnées par le juge confirment les déclarations des fillettes.
Trois des plaigantes sur la quinzaine dans cette affaire viennent à la barre et exhortent l'instituteur à dire la vérité.
Puis les avocats de la partie civile se succèdent à l'audience...
Maître Claudette Duhamel parle d'actes grave, elle indique que le prévenu aurait pu avoir aujourd'hui un autre comportement.
Maître Dinah Riroual a soutenu que l'enseignant a passé « sa carrière à salir et détruire des enfants ».
"Vous n'avez doit à aucun respect" lui dira l'avocate.
Les avocats de la défense tentent néanmoins de lever le voile sur cette affaire.
Daniel Démocrite explique que son client à honte des faits qui lui sont reprochés.
Assis dans le box des accusés l'instituteur éclate en sanglot.
Le procureur Philippe Astruc, dira dans son réquisitoire que le prévenu a porté atteintes à l'ordre sociale.
Une société qui ne sait pas protéger ses enfants est une société qui se meurt a conclu le ministère public.
La décision sera rendu la semaine prochaine.

Mariane LAFLEUR

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire