Une saison cyclonique 2013 très active

Une saison cyclonique 2013 très active

Après la tempête politique qui s’est abattue sur la Collectivité de Saint-Martin, il semblerait que le ciel soit aussi de connivence. En effet, l’Université du Colorado, la référence en termes de prévisions cycloniques, annonce des chiffres inquiétants pour la prochaine saison.

Les prévisions du mois d’avril 2013 sont largement revues à la hausse.

La saison cyclonique à venir devrait être bien supérieure à la moyenne établie entre 1950 et 2012. La probabilité que la saison 2013 se classe dans le top 3 des saisons les plus actives est avancée.

9 ouragans annoncés, dont 4 majeurs

Le nombre de jours de tempête passe de 40 à 95 dans l’étude du Dr Philip J. Klotzbach et du Dr William M. Gray, publiée la semaine dernière par la CSU (Colorado State University).

Neuf ouragans sont dorénavant annoncés contre quatre l’an passé, à la même période. Cependant, en 2012, ce sont dix ouragans qui ont été dénombrés, dont un majeur. Le nombre record de 99 jours de tempête avait été constaté.

Pour la saison 2013, selon les estimations de la CSU, il faut s’attendre à 4 ouragans majeurs. Encore un chiffre augmenté, car les scientifiques tablaient sur 1 à 3 ouragans majeurs lors de leur prévision de décembre 2012.

Probabilité de 61 % pour les Caraïbes

Le "Tropical Storm Risk" (TSR) prévoit une probabilité de 57% d’avoir un indice ACE (Accumulated Cyclone Energy) global pour la saison cyclonique 2013, supérieur à la normale (> 121), 29% d’avoir un indice ACE proche de la normale (72 à 121) et 14% pour un ACE inférieur à la normale (<72).

La probabilité d’impact d’ouragans majeurs de catégories 3, 4 et 5 sur les îles de Caraïbes situées entre 10-20°N et 60-88°W, est de 61 %. Cette probabilité était de 42% sur les dernières années.

La partie tropicale de l’océan atlantique s’est anormalement réchauffée au cours des derniers mois. Il semble fort probable que l’événement climatique "El Niño" (E.N.S.O) n’ait pas lieu cet été et ni à l'automne.

"Une probabilité supérieures à la moyenne, concernant les ouragans majeurs"

« Nous nous attendons donc à une probabilité supérieure à la moyenne concernant les ouragans majeurs touchant terre le long du littoral des Etats-Unis et dans les Caraïbes », indiquent les docteurs Philip J. Klotzbach et William M. Gray.

Ils poursuivent : « il est rappelé aux habitants des zones côtières qu’il suffit d'un seul ouragan majeur pour causer de nombreux dégâts. » « Chacun doit se préparer de la même manière pour chaque saison, peu importe les prévisions », concluent-ils.

Les nouvelles prévisions de la CSU sont attendues pour le lundi 3 juin (puis en cours de saison le 2 août) et celles du TSR sont prévues pour le 24 mai.

Lannig STERVINOU

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire