Une saison cyclonique plus active pour 2013

Une saison cyclonique plus active pour 2013

La probabilité d’une saison cyclonique 2013 plus active que la normale est de 40 % pour les chercheurs de la Colorado State University (CSU), en raison d’un faible épisode El Niño, qui influence considérablement la formation de tempêtes et un réchauffement de l’Océan Atlantique.

Les Docteurs Philip J. Klotzbach et William M. Gray, du département des sciences atmosphériques de l’université du Colorado (CSU), ont publié leurs premières prévisions pour la saison cyclonique 2013. Celle-ci débutera le 1er juin prochain.

S’il s’agit là de prévisions plus qualitatives que quantitatives, elles dessinent toutefois une image globale de la prochaine saison sur le bassin atlantique. Une saison qui pourrait être plus active dans ses prévisions hautes que la saison 2012. En effet, l’an passé, même si Saint-Martin a été relativement épargnée, 19 phénomènes nommés ont agité notre ciel.

Deux ouragans majeurs, Rafael et Sandy, ont occasionné dégâts importants et pertes humaines en Caraïbe et sur la côte Est des États-Unis. Les prévisions, le 16 avril 2012, avancées par l’université du Colorado dans une étude, annonçait alors seulement 10 tempêtes nommées, 4 ouragans et 3 ouragans majeurs.

10 ouragans dont 3 majeurs

Pour 2013, la CSU avance, dans ses prévisions hautes, 12 tempêtes, 7 ouragans et 3 ouragans majeurs, soit 22 phénomènes. Des prévisions plus affinées seront publiées le 10 avril prochain. 

Dans l’introduction de son étude, l’université du Colorado explique : « l'une des grandes incertitudes, pour la saison cyclonique 2013 dans le bassin Atlantique, est de savoir si oui ou non El Niño va se développer. » El Niño est la conséquence régionale d'une perturbation dans la circulation atmosphérique générale entre les pôles et l'équateur.

Sans que l’on soit encore capable d’expliquer toutes les relations physiques, El Niño fait partie des anomalies dans la circulation, qui peuvent dérouter les cyclones tropicaux de leurs routes habituelles, déplacer les zones de précipitations et de sécheresse, ainsi que changer localement le niveau de la mer par modification de la pression moyenne.

Un phénomène El Niño neutre

Les dernières prévisions ENSO, ou "El Niño Southern Oscillation", avancent un épisode neutre pour la saison cyclonique prochaine. Le CSY annonce 50% de chance de connaître un épisode neutre en août, septembre et octobre 2013.

Quand un événement El Niño se produit, l’activité cyclonique est réduite de ce fait. Si le phénomène est neutre, l’activité se voit augmentée. L’université du Colorado note, dans son rapport, que la température à la surface de l'Atlantique, en région tropicale, s’est réchauffée considérablement depuis le printemps 2012, et se trouve actuellement être bien supérieure à la moyenne.

La grande question que se posent les scientifiques de l’université du Colorado est de savoir comment cette anomalie dans l'Atlantique tropical va évoluer au cours des prochains mois. En effet, contrairement aux idées reçues, les périodes les plus froides sont aussi celles qui sont les plus riches en ouragans majeurs. Par exemple, entre 1970-1994, alors qu’on constatait un réchauffement planétaire, 38 cyclones de catégorie 3 ou supérieure avaient frappé la zone, alors qu’entre 1945 et 1969, il y en avait eu 80.

Lannig STERVINOU

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire