Vingt-neuf morts lors du passage de l’ouragan Sandy

Vingt-neuf morts lors du passage de l’ouragan Sandy


A Haïti, après la pluie c'est la détresse


Vingt-neuf personnes sont décédées lors du passage de l’ouragan Sandy en Haïti qui a laissé 200 mille sinistrés, selon un nouveau bilan officiel.

Les corps d’une mère et ses quatre enfants ont été retrouvés ensevelis sous les décombres de la résidence familiale à Condo, une localité de Grand-Goâve, située à environ 50 kilomètres au sud de Port-au-Prince. Vingt-quatre autres personnes sont décédées dans d’autres régions du pays balayé par l’ouragan Sandy, pourtant loin des côtes d’Haïti depuis deux jours.

Les rivières sont toujours en crue dans les départements du Sud, des Nippes, de la Grand’Anse, de l’Ouest et du Sud-est, les plus touchées de tout le pays et même de la Caraïbes. Les trombes d’eaux demeurent une menace pour les zones affectées, selon les officiels qui ont convenu de maintenir la vigilance rouge. Dans le tableau des victimes, le Sud arrive en tête avec douze décès, selon les chiffres cité par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Ronsard St-Cyr. Neuf corps sans vie ont été dénombrés dans l’Ouest et quatre dans la Grand’Anse, a fait savoir le ministre St-Cyr en conférence de presse.

Quatorze personnes sont toujours portées disparues, toujours selon le bilan partiel dressé par la Direction de protection civile du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales. Huit blessés ont été recensés ainsi que 18.000 personnes évacuées. Les sinistrées ont été placées dans 136 abris provisoires.

Le Premier ministre Laurent Lamothe qui s’exprimait lors de la conférence de presse a présenté au nom du chef de l’Etat, Michel Martelly, et du gouvernement ses sympathies aux familles des victimes ainsi qu’aux autorités cubaines pour la mort d’une dizaine de personnes suite au passage de Sandy qui a balayé l’île castriste. Le chef du gouvernement a annoncé une augmentation de l’aide d’urgence mobilisée pour venir en aide aux victimes. Une enveloppe de quelque 6 millions de dollars américains est allouée aux populations les plus affectées.

En attendant l’arrivée de l’aide d’urgence, c’est l’escalade des prix des produits de premières nécessitées. En plus de son cortège de morts, Sandy laisse des centaines de maisons détruites ou endommagées, des infrastructures routières détériorées,  des plantations dévastées et un réveil soudain du choléra.

Claude GILLES

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire