Le CT-CEP promet des élections crédibles en dépit des incertitudes

Le CT-CEP promet des élections crédibles en dépit des incertitudes


Les conseillers électoraux

Pour sa première conférence de presse depuis son installation à la présidence du Collège transitoire du conseil électoral permanent (CT-CEP), Emmanuel Ménard promet des élections crédibles au pays.

Même s’il n’a pas encore de calendrier pour les prochaines sénatoriales partielles, des municipalités et des Collectivités territoriales, le président du CT-CEP promet des élections honnêtes, crédibles et transparentes.

Un projet de loi électorale

Une commission de six membres a été créée pour élaborer un projet de loi électorale, a informé Emmanuel Ménard au cours de la conférence de presse tenue au siège de l’institution. Ladite commission devra également dégager des réflexions autour de l’arrêté de 2008 et sur le règlement général de l’institution.

"Le seul calendrier que nous avons, c'est celui de notre travail pour le mois de mai", a indiqué M. Ménard. L'une des préoccupations du CTCEP, poursuit-il, est d'essayer d'organiser des élections qui ne coûtent pas beaucoup, contrairement à celles organisées ces dernières années dans le pays.

Une incertitude : le calendrier

Le coût, estime Emmanuel Ménard, dépendra en partie des moyens techniques. Ainsi, l'institution électorale appelle au volontariat le jour du vote.

Le conseiller Ménard, qui espère procéder au vote électronique dans le but de pouvoir donner les résultats beaucoup plus rapides et plus sûrs, dit avoir compté sur le concours et l’appui des différents secteurs du pays, afin d’en faire des élections une réussite.

La grande incertitude demeure : le calendrier. Aucune garantie que les scrutins se tiendront avant la fin de l’année 2013.  

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire