Mercato politique : Lunise Morse dans le viseur d’Aristide

Mercato politique : Lunise Morse dans le viseur d’Aristide


Lunise Morse sur scène

De retour d’exil en mars 2011, l’ex-président Jean-Bertrand Aristide est à la recherche de profils pointus en affaires économiques, en politiques et en showbiz pour étoffer Fanmi Lavalas, son parti, à l’approche des prochaines sénatoriales partielles, des municipalités et des Collectivités territoriales. Lunise Morse icône du groupe RAM et épouse de Richard Auguste Morse – cousin et ex-conseiller du président Michel Martelly – est dans le viseur d’Aristide.         

Le divorce est consommé entre les Morse et le président Michel Martelly. Près de cinq mois après sa démission très médiatisée comme conseiller du chef de l’Etat, Richard Auguste Morse a déclaré avoir rencontré Jean-Bertrand Aristide pas moins de trois fois ces deux dernières semaines. Le cousin de l’actuel chef de l’Etat avec lequel il est brouillé a discuté avec M. Aristide la possibilité que son épouse Lunise Exum Morse puisse briguer un siège de sénatrice sous la bannière de Fanmi Lavalas.               

L’ancien président effectue un retour sur la scène politique et tente de s’assurer une équipe de qualité à ses côtés, a fait savoir le propriétaire de l’hôtel Ollofson.  

M. Morse s’était retiré du Palais national en décembre dernier. Le fondateur de la formation musicale RAM dénonce une pratique de corruption qui s’installe au Palais de son cousin. Ce dernier propulse "Pati Ayisyen tèt kale" qui présentera également des candidats pour les prochaines élections.  

Aucune date n’a été avancée pour le Collège transitoire du Conseil électoral permanant pour la tenue des prochains scrutins. Chose certaine promet son président Emmanuel Menard le processus sera crédible.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire